Courage fuyons

Ola amigos,

 Ce jour, mon grand ami Galmier, cadre de top niveau mondial pour un opérateur téléphonique, est en séminaire à Paname. Si j’ai bien compris, la matinée est occupée par des conférences au sommet, et après un repas convivial, il sera alors question d’emmener les cadres dirigeants dans une « escape room ». Le principe est simple, par équipe de 4 ou 5, vous êtes enfermés dans un manoir lugubre, où vous devez vous échapper dans un temps limité. Pour vous enfuir, vous devez résoudre quelques énigmes du style « père Fouras », tout en fouillant les pièces pour trouver des indices. Bref, c’est ludique mais le but est de former des cadres de très haut niveau, à la cohésion de groupe et d’en faire de véritables bêtes de guerre à l’heure où l’Angleterre va s’effondrer et laisser des marchés à nos entreprises.

 Pendant ce temps-là, je suis dans un bureau tout aussi lugubre que le manoir des secrets. Mon but est également de m’enfuir de là. Hélas, si il est aisé pour un anglais de quitter l’Europe ou l’Euro de footix, il est vraiment difficile pour moi de trouver une issue au monde destructeur du travail. Je ne suis pas né dans une famille de rentiers, et donc je suis bien obligé de retourner tous les jours dans la tour lugubre des projets merdiques.

Prenons ce mail reçu la semaine dernière de la part de mon big boss « Merci de mettre à jour tes compétences dans le paperboard consolidé selon les normes « light » ». Jusque-là, on m’avait pris la tête avec CMMI 2, puis 3, puis l’agility Process, Process Com puis le  Lean Management chez BZB Assurance… et voilà que la mode semble être le consolidage « light ».

 Alors que mon ami Galmier cherche à ouvrir la porte jaune en répondant aux questions du maître des clés, le tout en plaisantant avec Pétassa la directrice des ventes du Grand Ouest, je suis devant un fichier powerpoint à me demander ce qu’est une norme « light ». Je reste bloqué devant cet exercice dont je ne comprends pas le sens, ni l’intérêt. Au printemps, un guignol était venu me cartographier pour connaître mes « items skills » (si les anglais ont fui l’Europe, nous, on continue à utiliser leur jargon abscons), visiblement, ça n’a pas suffi, il faut que je recommence l’exercice. Je suis comme le prisonnier de la célèbre série, je n’arrive pas à m’échapper. Tous les jours se ressemblent. Rien ne bouge, rien n’évolue sauf les lourdeurs administratives qui vous détruisent. Quelles peuvent bien être mes compétences consolidées sous « light » ? Putain, la question qui tue quand même.

 Je me rattrape en lisant le mail de mon autre grand ami Sarou…. Lui, il va se taper un séminaire sur l’agility process. Bref, mon seul plaisir est d’imaginer mes amis vivre la même vie de merde que la mienne. C’est glauque quand même !

 Galmier si tu me lis sur ton be bop sous android, si tu arrives à sortir de ta maison des secrets, fuis pour de vrai …

 

BenLori

Published in:Uncategorized |on juin 28th, 2016 |

You can leave a response, or trackback from your own site.


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 91 articles | blog Gratuit | Abus?