I like to move it….

Ola amigos,

 Samedi, je battais le pavé entre République et Nation afin de défendre mon statut de salarié mis à mal par un patronat toujours plus vil et fourbe.

 Sa dernière trouvaille étant de me séparer de mon équipe du Crédit Guignolais pour m’expédier dans des bureaux moins chers, moins grands, peu éclairés, remplis de cafards, et de cancrelats à l’autre bout de Paris. Ce changement aura lieu la semaine prochaine à une date inconnue car évidemment, tout se fait en douce, et appris par la « rumeur ». Avant que mon commercial finisse par avouer qu’effectivement, on allait devoir travailler dans une cave pour économiser quelques deniers en locaux flambants neufs.  

 A la place d’une station de travail normale, on aura un vague TO7 trouvé dans une brocante, et tout se fera au rabais : pas de licences pour les outils de bureautique, et des écrans monochromes de 5 pouces. Et surtout un éloignement avec les collègues, ce qui promet bien des soucis de communication quand j’aurais éventuellement une question à poser. Je sens également le tabouret à la place d’un vrai siège ergonomique, sans parler du manque de toilettes pour lire l’Equipe en douce comme ça se fait partout.

 Bref, tout ceci valait bien de rejoindre samedi les manifestations organisées dans toute la France, accompagné du marxiste JL. Toutefois, je mis très rapidement mon veto de défiler sous la pancarte CGT, organisme où l’ami JL est membre. C’est donc au gré du vent que je défilais, un moment avec la Jeunesse Communiste Marxiste pour des Lendemains de Merde « JCMLM », ensuite avec la MRAC « Marxiste Revendicatif Agricole Chrétien », pour finir ensuite avec la Fédération Nationale de la Pensée Libre « FNPL ».

J’aime bien ces moments de partage, ainsi je pus échanger avec un jeune trostkyste anarchiste de la fédération des insoumis, sur la pauvreté du nouvel album de Renaud, qui fait quand même vieux con aigri. Avec Clarabelle, de la Ligue des Maoistes anti-travail, on a eu une discussion, qui me tient particulièrement à cœur « doit-on obligatoirement avoir un Be Bop au 21 eme siècle ? ».  

 Bref, une bonne balade de 2 heures, avec des gens sympathiques. De quoi oublier le temps d’un samedi, l’informatique low-cost, avec ubérisation des salaires.

 Benlori  

Published in:Uncategorized |on avril 12th, 2016 |

You can leave a response, or trackback from your own site.


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 91 articles | blog Gratuit | Abus?