Archive for février, 2016

Promotion !!!!

Ola amigos,

 

Fin 2015, j’étudiais l’histoire romaine. J’appris que l’empereur Phillipe l’Arabe avait pour véritable nom : Imperator Caesar Marcus Iulius Philippus Pius Felix Augustus, Persicus Maximus, Parthicus Maximus, Carpicus Maximus, Germanicus Maximus.

 

Il s’agit en fait de son nom auquel on accole des titres ronflants. Ainsi notre Iulius Phillippus cumule le titre de César, d’empereur, d’Auguste, plus grand de Perse, de Parthes, de Germanie, et de Carpes. Après une victoire militaire dans une région donnée, vous gagnez le titre de Maximus de la région vaincue.

 

Je me demande si le management actuel ne s’inspire pas de cette vieille coutume romaine. Quand un larbin travaille convenablement, vous devez le remercier. Dans un système en déflation, vous ne pouvez pas lui donner du flouze, et donc le seul moyen de le récompenser est de lui affecter un poste à responsabilité.

 

Mais, c’est plus compliqué que ça, car la génération Y est arrivée sur le marché du travail. Et ces petits connards sont épris d’autonomie, de liberté d’entreprendre et donc se sentent mal à l’aise avec un système hiérarchique trop pesant. Donc un sous-fifre à promouvoir, ne peut pas être nommé chef car il risque d’être perçu comme un « irritant » auprès de votre personnel Y. (la notion d’irritant est définie dans les manuels de Lean Management). En management, il n’y a plus de chefs, de larbins, nous sommes tous des collaborateurs, tous des brothers … yo man.

 

L’idée est donc de créer des postes transverses, appelés « jobs à la con » avec des titres qui ne veulent rien dire. Ces gens seront donc Project Monitoring Organizer, ou Directive Council of Agility. Ce matin, j’étais audité par un Graphologic Black Belt Consultant. Bref, vous allez créer toute une série de postes totalement inutiles afin de dire merci à vos grouillots et pour montrer au bas de l’échelle que s’ils se démènent, eux aussi, accéderont à un poste à la con et auront le sentiment de progresser. Le poste est bidon, mais l’important est sa dénomination qui doit être le plus ronflant possible afin de satisfaire l’ego du méritant. On peut juste regretter que l’anglais ait remplacé le latin. Le mieux est même de dire que Grouillot est votre nouveau PMO, ou DCA, ou GBBC avec lettres prononcées à l’anglaise.

Si on reprend Iulius Phillipus, le mec était empereur, il était au taquet de sa progression, mais pour qu’il se sente bien, il fallait lui faire une cérémonie, sacrifier quelques paltoquets, et lui filer un nouveau titre à accoler à la plaque de son bureau et le tour était joué, Iulius Philippus retrouvait goût à la vie.   

 

Et c’est donc avec émotion, que je vous apprends que depuis aujourd’hui, suite à mon entretien avec mon GBBC, je suis officiellement : Benlori, Tracfin Maximus, Fatca Maximus, Consultus Agility, Cobolus Maximus, Top But Handballus, Catanus Maximus, Imperator Blogus, Creditus Lugdunum Augustus.

 

BenLori

Published in:Uncategorized |on février 25th, 2016 |No Comments »

Bullshit job

Ola amigos,

 J’ai reçu cet étrange mail de ma direction :

 Suite à une demande de notre Direction Générale, nous avons mandaté Jean Bertrand Ducon, pour la réalisation de la cartographie de nos activités chez plusieurs de nos clients.

Dans ce cadre, Jibé va être amené à prendre contact avec certains d’entre vous dans les jours qui viennent.

D’avance, je vous remercie de lui réserver le meilleur accueil, l’objectif étant qu’il puisse vous interviewer rapidement, sans mobiliser trop de votre temps.

 Schumpeter avait prophétisé la destruction/créatrice. Alors qu’un emploi de l’ancienne économie est détruit, on crée un nouvel emploi dans la nouvelle économie. Les explorateurs du 17eme au 19eme siècle ont cartographié notre monde, ont trouvé des îlots perdus, nous voilà avec des cartographes d’un nouveau genre.

N’ayant pas filé mes coordonnées à ma boîte, il y a peu de chance que Jibé m’appelle pour m’interviewer. Donc j’ignore exactement quelle est la motivation de ce type et ce qu’il cherche à savoir. Mais ça ressemble quand même à un « bullshit job » décrit par l’anthropologue David Graeber.

 

Actuellement, on se demande s’il faut revenir sur les 35 heures ? Il est évident qu’il faut m’augmenter la durée du travail, ça me permettrait de consacrer 2 heures à Jibé pour lui permettre de me cartographier. Notez que ça ne sert strictement à rien, la cartographie permet juste à des « managers » en comité de pilotage, de se masturber sur des fromages sous Excel, graphiques et autres « slides ». Voilà encore des gens qui passent des heures et des heures dans des réunions totalement vaines.

 Objectivement, il faudrait diminuer la durée du travail, je pourrais bosser deux jours, que personne ne verrait la différence avec mon activité sur cinq. Mais le capitalisme a heureusement crée des « bullshits jobs » qui font que vous devez donc passer deux heures à cartographier, trois heures à saisir vos « times sheets », puis une demi-journée en comité de supervision, et enfin, votre vendredi sera dédié à la création de l’atelier Qualité afin de vous convertir à l’Agility Process. Bref, on vous noie sous la paperasserie, histoire de vous occuper alors qu’on a réellement besoin de vous que dix heures maximum.

Il est donc logique de chercher à nous faire travailler plus. Le temps passé en cartographie est du temps en moins pour écrire ce genre de réflexion sur la profonde vacuité du travail.

 BenLori

Published in:Uncategorized |on février 23rd, 2016 |No Comments »

Benlori connected people

Ola amigos,

 

Ce matin, les dépêches annoncent que le nombre de cartes sims en circulation dépasse le nombre d’humains sur terre.

J’ai effectivement longtemps résisté pour avoir un be bop mais des pressions familiales incommensurables, ont eu raison de ma résistance. Et donc voilà, tous les humains ont un be bop, j’étais le dernier.

 

Enfin, ça fait déjà un mois que je suis équipé de cet outil indispensable. Il est donc temps de faire un bilan.

Premier bilan comptable, en 1 mois, j’ai passé 0 coup de fil, et j’en ai reçu autant. Mais attention, un be bop permet aussi de recevoir des messages et là, c’est l’affluence avec 3 sms reçus consécutivement pour m’annoncer que mon grand frère a eu la fève lors de la galette familiale où j’étais malheureusement absent. Bref, de l’information d’une importance capitale.

 

Le Be bop, c’est comme le libéralisme, si ça ne marche pas, c’est parce qu’on n’a pas assez libéralisé. Donc pour le téléphone, si il ne sert à rien, c’est parce que je n’ai pas pris le dernier modèle à la pointe. En effet, mes frangins m’ont non seulement imposés le port de cet objet inutile, mais en prime, ils me conseillaient de prendre un android 7 sous wifi 4.2 avec ipode intégré permettant de skyper au Bostawana. J’ai beau leur dire que je ne compte pas aller au Botswana, rien à faire, l’argument est rabâché en boucle.  « Mais t’es con, avec un Apple 10 à propulsion nucléaire, tu peux  ‘liker’ tes amis sur facebook et ainsi chatter en vidéoconférence via Galileo »

 C’est vrai que je suis à court d’arguments sauf à répondre « mais j’en ai rien à foutre ».

 

Bon, je ne vais pas cracher dans la soupe, en 2015, j’ai bossé sur des projets informatiques visant à autoriser les gens à ouvrir des comptes bancaires via leur be bop ou leur tablette. Parce que oui, quand vous êtes dans le métro en train de vous faire chier, vous pouvez maintenant prendre votre be bop et vous dire « je vais me faire un petit frisson, je vais m’ouvrir un PEA via l’application Crédit Guignolais 3.0 ». On appelle ça le progrès. Je me demande comment mes parents faisaient avant, quand ils avaient la pressente envie de s’ouvrir un LEP en urgence, comme ça pour déconner.

 

Bref, merci à mes deux frères de m’avoir ouvert les yeux. J’ai maintenant un be bop, je n’ai pas encore compris à quoi ça sert, mais si toute l’humanité en a un, c’est que c’est vachement bien.

 

BenLori

Published in:Uncategorized |on février 10th, 2016 |No Comments »

Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 91 articles | blog Gratuit | Abus?