Archive for mars, 2012

Je dors donc je nuis

Ola amigos,

 J’ai la fâcheuse habitude de discuter toute la journée, avec mes amis Galmier, Sarou et Van Leeforte par mails. Et hormis le dernier nommé, nous avons les mêmes problèmes d’insomnie. On accusait peut être un peu trop vite, notre travail. En effet, nous sommes tous le trois, cadres de haut niveau avec des responsabilités écrasantes.

On se connaît depuis l’adolescence, à l’époque, je dormais très bien. Ma vie (et la leur), consistait à accumuler des connaissances (via les études), à sauter un maximum de gonzesses, et à jouer aux jeux de rôles le vendredi soir. Une vie insouciante en somme, faite de petits bonheurs simples. Le jeu de rôles est un jeu coopératif qui consistait à unir nos forces pour contrer les noirs desseins du professeur Shadocko. Nous étions dans un schéma d’entraide, de partage, de vie en communauté.

Une fois devenu adulte, nous sommes partis chacun de notre côté, tel Rastignac. Terminé le mode coopératif, nous avions comme préoccupation de faire fortune, obtenir des postes gratifiant (et tout de même sauter un maximum de gonzesses, on est resté fidèle à cette valeur), c’est un mode anti-coopération puisque nous sommes tous en compétitions pour obtenir un bon poste, faire carrière et accumuler un maximum de frics que l’on peut ensuite convertir en Audi A1, Mercédès, Ipod, pad, galaxy tab, trucbidule sous Androïde.  

Cette course à la promotion, ce stress de devoir réussir, nous a rendus insomniaque. Le boulot est devenu notre unique préoccupation.

 Mais ma théorie est non fondée, puisque le leader Minimo m’a enfin ouvert les yeux avec la clairvoyance qu’on lui connaît :

« Le premier sujet de préoccupation de discussion des Français, je parle sous votre contrôle, c’est cette question de la viande halal. » ….

Bordel, si je dors mal, c’est parce que je stresse de savoir si le gigot acheté à la superette est Hallal, Casher ou béni par le messie Cosmoplanétaire. Tout se tient, puisque Van Leeforte, le seul qui dort convenablement, est un beatnik végétarien. Il ne mange que des brocolis ou une salade et un verre de lait à la cantine de son entreprise.

Et adolescent, je mangeais du lapin de chez monsieur et madame Claude, nos voisins fermiers, et la viande était tuée selon le rite de la paysannerie Vosgienne, à savoir avec humanité et bienveillance.

 Et dire que j’accusais le travail… la valeur travail. Je peux donc continuer à manipuler, tricher, contrefaire, voler, polluer, conspirer, produire des biens et services inutiles. Ce n’est pas ça qui m’empêchera de dormir.

 

BenLori

Published in:Uncategorized |on mars 6th, 2012 |No Comments »

Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 91 articles | blog Gratuit | Abus?